Les deux vautours Pendard (en anglais Trigger, « gâchette ») et Niquedouille (Nutsy, « cinglé ») sont les gardes personnels du shérif[62]. If you feel this message is appearing to you by mistake, please contact us at [email protected] Triste Sire comme le Prince Jean, animés en partie par Ollie Johnston[55], ont peur que l'Histoire ne les retienne pas, qu'ils ne puissent pas marquer les esprits ou être reconnus[28]. Synopsis : Le prince Jean est un affreux souverain qui maltraite ses sujets. Le roi Richard ne fait qu'une brève apparition à la fin du film, ce qui correspond à la réalité pour John Grant. Mais pour Pinksy, l'élan de foi du frère Tuck est loin de rivaliser avec ceux de Thomas Becket ou Thomas More[96]. Le film prend de nombreuses libertés avec la tradition des légendes consacrées à Robin des Bois, comme la morale[25] ou plus factuellement l'absence du combat entre Robin et Petit Jean lors de leur première rencontre[94]. Ce point est traité dans le film. Robin parvient à récupérer l'argent et le rend aux lapins, offrant en plus son chapeau et son arc à Bobby, le fils de la famille, pour son anniversaire. Sorti en 1992, il s'inspire librement du conte Aladin ou la Lampe merveilleuse mais aussi du film Le Voleur de Bagdad (1940)1. Dans le château, c'est le chaos avec d'un côté les soldats et de l'autre, Robin et ses amis cherchant à fuir et regagner la forêt de Sherwood. Lors de la sortie du film, les critiques soulignent le problème des séquences reprises de films antérieurs, les défauts du scénario et, comme l'écrit John Grant, « de nombreux autres points », mais cela n'affecte pas son succès[21]. On peut aussi citer que les ratons-laveurs sont au nombre de quatre dans le donjon mais sont cinq à s'échapper dans la cour[39]. Jeff Kurtti, qui liste la majorité des personnages principaux des productions jusque dans les années 2000, ne mentionne aucun personnage de Robin des Bois[93]. L'adaptation en français du film a aussi subi cette réutilisation d'acteurs. Les lignes colorées sont celles utilisées sur un jeu de feuilles de dessin pour guider l'action, lignes qui sont gommées avant l'encrage. Koenig, toujours à la recherche d'incohérence dans le scénario, écrit que « le film n'a pas d'intrigue dans laquelle il pourrait y avoir des trous »[30]. Pouvez-vous regarder Robin des Bois sur un service de streaming ? Sorti en 1973, il s'inspire à la fois de la légende de Robin des Bois et du Roman de Renart, un recueil de récits médiévaux français des XIIe et XIIIe siècles. La xérographie supprime ces lignes devenues inutiles car le film utilisé comme base contient la trame du mouvement. John Grant précise que le personnage est entièrement modelé sur la voix de Phil Harris (qui n'est ni corpulent, ni pataud) et ne représente pas une création nouvelle pour le studio[29]. John Grant et David Koenig écrivent que la conception de ce film avec des animaux pour personnages peut remonter aux années 1930[3],[20]. Le shérif le soupçonne de cacher de l'argent dans son plâtre[66]. Elle porte des lunettes et un foulard rouge[62]. On y trouvait aussi une femelle macaque apprivoisée et choyée par ses maîtres, prénommée Amélia, qui se joignait à la bande de Scruffy et menaçait de dissoudre le groupe, ressort de scénario déjà présent dans La Belle et le Clochard (1955) et Les Aristochats[102]. Les acteurs Tommy Steele et Terry Jones des Monthy Python ont été envisagés pour la voix de Robin[22]. Robin des Bois TF1. La robe et la couleur n'étaient pas spécifiques, même si la couleur rouge était majoritaire jusqu'au XIXe siècle à cause de la garance, une teinture très résistante à l'eau, à l'air et à la lumière[97]. Note: La liste de… En plus de l'adaptation de l'histoire du film qui existe sous forme de comics strips[72] et dans le premier tome d'une série de quatre, de nombreuses histoires dérivées ont été créées par les studios de bande dessinée Disney ou ceux sous contrat. Le loup bedonnant est un stéréotype du méchant dans l'animation qui a été repris dans Robin des Bois à la demande du réalisateur Wolfgang Reitherman[61]. De plus, le narrateur lit le texte écrit sur le livre, peut-être selon Pinsky pour ceux ne sachant pas encore lire[38]. Plus tard, le duo compare leurs actes répréhensibles de rapines à une quête et demande la charité à leurs victimes[104]. Ken Anderson avait de grands projets pour la bande des Joyeux Compagnons, mais Wolfgang Reitherman souhaitait un film avec plus de camaraderie[20], et le nombre de personnages fut donc réduit. C'est Ken Anderson qui fait la confusion. Grant rejoint ainsi les nombreuses critiques faites après la sortie du Livre de la jungle ou des Aristochats (1970) au sujet des caractères des personnages trop proches des acteurs vocaux, caractéristiques selon eux d'un manque de créativité au sein du studio[48]. À la fin des années 1960, le projet de Robin des Bois est lancé. Triste Sire peut, par exemple, avoir des épaules soulignées par sa cape[56], avoir une garde-robe importante marquant sa richesse[57], ou prendre la forme d'un objet comme un bâton ou une corde lorsque le prince le maltraite[58]. This is a sample text, written as a placeholder. Petit Jean menace le prince Jean, ce qui provoque une bataille entre les soldats du prince, Robin et ses compagnons ainsi que Belle Marianne et dame Gertrude. Sa servante, dame Gertrude, est une poule plantureuse d'un âge que Grant préfère décrire comme indéterminé, habillée d'un vêtement sans forme bleu et avec de larges bajoues rouges, des caroncules[47]. Mais, à cause de Phil Harris, cette personnalité est identique à celle de Baloo dans Le Livre de la jungle (1967)[29]. Ils sont tout deux d'accord pour constater que la partie animée de ce film, aujourd'hui abusivement maintenu dans l'oubli, les a profondément marqués. Plein de films complets en bonne qualité et en français. Ainsi, ses traits et sa personnalité sont flexibles, ce qui n'est pas le cas chez Maléfique de La Belle au bois dormant (1959), pour laquelle le style traditionnel aurait réduit l'impact dramatique[49], ses expressions étant plus figées. On peut aussi noter que l'idylle entre Robin et Marianne est développée par le véritable trouvère Adam de la Halle (~1240, ~1287) dans la pièce Le Jeu de Robin et Marion (1282-1284)[99]. Un serpent aurait dû figurer parmi les pauvres de la ville mais l'équipe de production a préféré adjoindre un serpent comme bras droit du prince. Respectant un schéma courant chez les méchants de Disney, les mouvements du visage du prince Jean sont lents mais précis — et donc détaillés —, afin d'appréhender l'évolution des idées qui germent dans son esprit. la section « Adaptations et produits dérivés ») ont pour but de promouvoir ou capitaliser sur le film. Pour Kevin Harty, ce choix permet surtout de résoudre un problème moral vis-à-vis des enfants, car avoir comme héros un voleur n'est pas acceptable et l'anthropomorphisme met une distance avec la réalité[25]. La première, entamée le 7 octobre 1973, est une bande dessinée hebdomadaire adaptée par Frank Reilly avec des dessins de Mike Arens et publiée jusqu'au 27 janvier 1974[72]. Le film est d'ailleurs le plus important succès du studio[45] des années 1970 et ne sera dépassé que par les productions des années 1990 et suivantes. Frère Tuck est devenu un blaireau, mais il avait été conçu comme un porc, ce qui aurait pu être vu comme une offense à l'Église. De la même façon, la besace et la ceinture du shérif changent de forme et de disposition et se remettent à leur place toutes seules[39]. Ajouter au panier Détails. » Mark Pinsky note que c'est la première preuve d'économie car il n'y a pas de musique d'ouverture[38], à part un fond sonore à l'opposé des thèmes des productions précédentes. Selon Steve Hulett, Reitherman envisageait en effet de présenter Robin des Bois et Petit Jean comme un duo à l'image de Butch Cassidy et le Kid, ce qui aurait été impossible à concilier avec la présence d'autres compagnons[29],[30]. Robin des Bois (Robin Hood) est le 27 e long-métrage d'animation et le 21 e « Classique d'animation » des studios Disney. Les reprises sont notamment tangibles sur la scène de la fête dans la forêt de Sherwood, que David Koenig perçoit comme une compilation musicale déguisée des meilleurs films de Disney, les animateurs ayant repris les dessins d'autres films en les modifiant pour les adapter aux nouveaux personnages[39]. Le nœud du scénario, la révolte contre l'injuste prince Jean, justifie selon lui l’insurrection violente des Zélotes contre l'oppression romaine, en opposition aux enseignements de Jésus[38]. Petit Jean permet, par son calme occasionnel, de compenser l'irresponsabilité de Robin, comme dans la scène où le chapeau de Robin est transpercé par une flèche au début du film[29]. Help us spread the word about Rakuten tv and you will get early access and special discounts when we arrive to your country. En effet, ce roi était rarement présent en Angleterre, du fait des nombreuses croisades qu'il mena[48]. Ils découvrent alors que la princesse est une amie d'enfance de Robin des Bois, mais que ceux-ci ne se sont pas vus depuis plusieurs années. Aladdin est le 40e long-métrage d'animation et le 31e « Classique d'animation » des studios Disney. Pourtant, le dessin animé éclipse aujourd'hui le film de 1952 en termes de notoriété[16]. Robin des Bois n’a que 10 ans, mais est déjà un vrai héros. Sa carrure lui permet de jouer au football américain avec les gardes du prince[47]. Ainsi, Robin ne réagit ou ne s'adapte pas réellement aux événements du film et, même si ce type de personne existe dans la réalité, le public a du mal à s'identifier à lui[29]. Gargoyles, le film : Les Anges de la nuit, Buzz l'Éclair, le film : Le Début des aventures, La Cour de récré : Les petits contre-attaquent, La Cour de récré : Rentrée en classe supérieure, La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue, Les Nouvelles Aventures de Robin des Bois, Tom et Jerry : L'histoire de Robin des bois, Conquests of the Longbow: The Legend of Robin Hood, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Robin_des_Bois_(film,_1973)&oldid=177818114, Film d'animation mettant en scène un animal, Page utilisant une présentation en colonnes avec un nombre fixe de colonnes, Article contenant un appel à traduction en anglais, Page pointant vers des bases relatives à l'audiovisuel, Page pointant vers des bases relatives à la bande dessinée, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Pete Alvarado et encrage par Joe Messerli, Richard Moore et encrage par Joe Messerli et Tony Paolo. Il représente un enfant de sept ou huit ans fasciné par Robin, son héros et qu'il essaie de copier en tout[62]. Robin des Bois a été diffusé dans The Disney Sunday Movie sur ABC en 1986[22]. Un film doit posséder une atmosphère, comme celle que l'on ressent en allant dans une mine de pierres précieuses ou en volant au-dessus de Londres[NB 3] et c'est elle qui est retranscrite en attraction[43]. Grant partage cet avis, analysant cela comme une conséquence de la personnalité irresponsable du personnage, liée à son métier de délinquant sans foi ni loi[29]. Niquedouille n'a qu'un rôle de figurant caractérisé par une forte stupidité, alors que Pendard est un peu plus développé[62]. Sorti en 1973, il s'inspire à la fois de. Ce dessin animé de Disney allie une aventure rocambolesque, des personnages inoubliables, une musique mémorable et beaucoup d'humour. Pour Charles Salomon, ce point démontre que l'équipe Disney, sans la présence du créateur des studios, réutilise les formules qui ont déjà fonctionné[40]. Année de production: 1973 Titre original: Robin Hood Tags: Regarder film complet Robin des Bois 1973 en streaming vf et fullstream vk, Robin des Bois VK streaming, Robin des Bois 1973 film gratuit, en très Bonne Qualité vidéo [720p], son de meilleur qualité également, voir tout les derniers filmze sur cette plateforme en full HD. « un film de Walt Disney bon, agréable, joyeux, bruyant, avec une belle distribution », « un régal pour les yeux des enfants et des nostalgiques de Disney », « le film doit être un bon choix pour les bambins dont l'esprit n'a pas été corrompu par l'orthodoxie », « les films d'animation de Disney sont [...] bons, très bons et il n'y a pas beaucoup de films en ce moment qui peuvent réunir et enjouer toute la famille [mais], « le duo de méchants le plus attachant de l'année », « le film n'a pas le côté dramatique et artistique des succès légendaires des années 1940 mais est bien plus drôle que la plupart des dernières productions du studio », « une innovation pour un long métrage, sert à cacher une production Disney ordinaire [...] une impression de déjà-vu dans son histoire et ses personnages », « le film n'a pas d'intrigue dans laquelle il pourrait y avoir des trous », « La chose importante à apprendre aux enfants est que le bien peut toujours triompher du mal et c'est ce que nos films essaient de faire. Il n'est qu'un agent arrogant profitant de sa position pour intimider la populace[28]. Bob Thomas positionne toutefois ce film d'animation entre le Robin de Bois avec Errol Flynn et celui avec Kevin Costner[83], respectivement Les Aventures de Robin des Bois (1938) et Robin des Bois, prince des voleurs (1991). Grant et Koenig se demandent avec humour comment une volaille a pu rester vivante aussi longtemps auprès d'une renarde[47],[30]. Un seul le défie ouvertement et lui résiste. Le premier animateur à travailler sur le film est Ollie Johnston qui, tandis que le reste du studio travaille sur d'autres projets, entame l'animation du prince Jean à partir du travail vocal de Peter Ustinov et des esquisses de Ken Anderson[31]. Retrouvez les 162 critiques et avis pour le film Robin des Bois, réalisé par Wolfgang Reitherman avec les voix de Dominique Paturel, Philippe Dumat, Claude Bertrand Terry-Thomas propose un serpent moins formidable et susceptible d'éveiller la compassion, car il n'est respecté par personne, pas même par le prince Jean[27]. D'abord conçu comme un porc, il a été redessiné en blaireau pour ne pas froisser les sensibilités religieuses[3],[20]. Un élément du projet est repris et développé indépendamment et, en mai 1941, Disney paye 5 000 USD pour produire Chantecler[23], un film basé sur le personnage éponyme du Roman de Renart. Janet Wasko écrit que la plupart des productions des années 1970, après la mort de Roy Oliver Disney et l'arrivée de Donn Tatum à la direction de Disney, ne sont que des « navets », si bien que même les plus gros succès comme Robin des Bois, Les Aventures de Bernard et Bianca (1977) ou Le Trou noir (1979) n'égalent pas les succès des décennies précédentes[82]. L’imagineer Tony Baxter a tenté sans succès de concevoir un parcours scénique basé sur Robin des Bois[43]. Frère Tuck est devenu un blaireau, mais il avait été conçu comme un porc, ce qui aurait pu être vu comme une offense à l'Église. Pour Grant, ses deux filles ne servent qu'à agrandir le groupe des enfants du film[62]. Pour Allan, Les Aristochats comme Robin des bois sont le reflet de la turpitude qui gagne les studios Disney après la mort de leur fondateur[85]. Il est aussi l'un des prisonniers libérés avec frère Tuck par Robin et Petit Jean[47]. Leonard Maltin écrit que l'anthropomorphisme des personnages, « une innovation pour un long métrage, sert à cacher une production Disney ordinaire [...] une impression de déjà-vu dans son histoire et ses personnages »[42]. Malgré l'abandon de ces projets, de nombreux éléments en sont repris lors de la conception de Robin des Bois[21]. L'adaptation d'Aladdin est le film à succès le plus important de l'année 1992, récoltant 217 millions de dollars aux États-Unis et plus de 504 millions dans le monde. Selon Ollie Johnston et Frank Thomas, les animateurs ont apprécié l'utilisation du dernier procédé de xérographie[NB 2], mais ils ont perdu la délicatesse que les lignes colorées pouvaient offrir[35]. independent filmmakers. Robin des Bois (Robin Hood) est un film américano-canado-germano-britannique réalisé par John Irvin et sorti en 1991 Synopsis. La scène où le shérif joue avec une pièce de monnaie a été conçue pour à la fois attirer l'œil sur la pièce et enrichir sa personnalité en le faisant secouer sa bourse[63], un geste par lequel il vérifie la thésaurisation effectuée, un signe de cupidité. Régalez-vous ! La sortie en Blu-ray en 2013 présente une nouvelle intrigue nommée scène Love Letters[22],[81]. Mais un coq conteur, nommé Adam de La Halle (Allan-A-Dale), prend ensuite la parole pour annoncer une autre version de l'histoire[21], la « véritable histoire. Mais, du point de vue de Disney, cette histoire pose plusieurs problèmes, notamment parce que son héros, Renart, est un escroc, si bien que le projet stagne en phase de conception[21]. Afin de renforcer le cachet médiéval, le compositeur George Bruns utilise pour certaines séquences de vrais instruments anciens, tels que des cors et un clavecin[15], bien que l'existence de ce dernier ne soit pas attestée avant le XIVe siècle. Selon Robin Allan, Ken Anderson aurait pleuré en voyant comment ses concepts de personnages avaient été stéréotypés dans Robin des Bois[84]. Pour Mark Arnold, le projet de Chantecler aurait pu être intéressant mais le groupe des Neuf Sages a préféré prendre peu de risque en reprenant l'histoire de Robin des Bois déjà adaptée en prise de vue réelle en 1952[22]. Pour Pinsky, Cela rejoint une ébauche d'article écrite en 1962 par Walt Disney pour un magazine religieux dans lequel on peut lire[106],[107] : « La chose importante à apprendre aux enfants est que le bien peut toujours triompher du mal et c'est ce que nos films essaient de faire. Ces derniers parviennent à s'échapper dans la forêt. Alors qu'il joue avec ses amis du village et son attirail d'archer, Bobby envoie une flèche dans le château de la Belle Marianne. Plusieurs auteurs, qui se concentrent sur la biographie de Walt Disney, n'évoquent pas le film d'animation Robin des Bois mais seulement le film en prise de vue réelle des années 1950, Robin des Bois et ses joyeux compagnons (1952) : c'est le cas d'Eric Smoodin[89], Richard Schickel[90] ou Douglas Brode[91],[92]. Dans la Gazette de Montréal, Dave Billington écrit que « les films d'animation de Disney sont [...] bons, très bons et il n'y a pas beaucoup de films en ce moment qui peuvent réunir et enjouer toute la famille [mais] Robin des Bois en fait partie »[77]. Grant considère qu'aucun des personnages n'est intéressant à part Petit Jean, mais avoue que le prince Jean et Triste Sire sont très amusants[21]. Petit Jean libère alors les pauvres prisonniers tandis que Robin vole le trésor du prince. © Rakuten.tv. À l'époque de Blanche-Neige et les Sept Nains (1937), Walt Disney souhaite adapter en long métrage d'animation une légende du XIIe siècle, le Roman de Renart, dans lequel tous les personnages sont des animaux[3],[20]. We offer the latest Hollywood blockbusters, the most Les acteurs vocaux Peter Ustinov, Terry-Thomas et Pat Buttram sont sollicités pour mieux différencier ces trois personnages[24]. Le personnage de Robin des Bois est un renard, maître du déguisement qui porte normalement une tenue verte avec un chapeau surmonté d'une plume rouge[29]. Robin des Bois est le 27e long-métrage d'animation et le 21e « Classique d'animation » des studios Disney. Le troisième compagnon est le barde Adam de la Halle mais, selon Grant, il est en dehors de l'action[47]. Le prince lance alors une prime sur la tête de Robin et fait du shérif son percepteur d'impôts personnel. Sur le chemin, Robin et Petit Jean déguisés en diseuses de bonne fortune interpellent le prince Jean et profitent de la situation pour lui dérober ses biens. Le personnage de Petit Jean est un ours pataud basé sur la personnalité et la voix de Phil Harris, acteur pilier du studio depuis qu'il a prêté sa voix à Baloo dans Le Livre de la jungle (1967)[29],[20]. L'équipe de production ne souhaite pas créer une aventure crédible, dramatique et intense, mais plutôt avoir des méchants désagréables et formidables pour défier les talents de Robin des Bois[24]. De nombreux critiques attribuent les problèmes du film à l'atmosphère qui règne à l'époque au sein des studios Disney, toujours affectés par la mort de leur créateur. Nous comparons Disney+, Netflix et Amazon Prime Video pour vous montrer le meilleur endroit où regarder Robin des Bois. Le prince Jean porte par exemple le même manteau que le roi Léonidas. Le scénario du film et les personnalités des personnages sont vivement critiqués, et malgré un succès relatif en salle, le film ne se hisse pas à la hauteur des précédentes productions du studio. Côté animation, le film est inégal avec des scènes reprises trait pour trait de précédentes productions[21]. Frank Thomas et Ollie Johnston évoquent aussi le bourreau qui est menaçant, professionnel et sans émotion mais qui est beaucoup moins développé que le chasseur dans Blanche-Neige[68]. Pour Kevin Harty au contraire, le film propose une morale orthodoxe et non sectaire, mais pas clairement chrétienne ; le plus important pour les scénaristes reste de justifier les actions du héros auprès des enfants[94]. Lors de son mariage, Belle Marianne est entièrement vêtue de blanc alors que la robe de mariée blanche n'est pas utilisée au Moyen Âge. Il explique que le film comprend de nombreux lieux caractéristiques comme l'extérieur et l'intérieur du château en pierres ou les forêts, mais aucun lieu exotique[43]. Les deux souris deviennent belliqueuses lorsque le shérif de Nottingham survient pour les taxes[66]. Pour Maltin, l’histoire de Robin des Bois a été trop souvent adaptée au cinéma, même par Disney. La réalisation de Robin des Bois est marquée par la réutilisation d'éléments d'animation des précédentes productions Disney, tandis que des acteurs reproduisent peu ou prou des prestations antérieures : ainsi Phil Harris, qui interprétait l'ours Baloo dans Le Livre de la jungle (1967), joue à nouveau un ours, Petit Jean. Le rôle des femmes est aussi plus important chez Disney que dans la légende, à la fois dans la version de 1952 et dans le dessin animé[105]. Il est courant que Triste Sire s'endorme dans des cachettes, ce qui lui permet une fois réveillé d'épier les conversations[24]. De nombreuses idées remontant à ce projet sont reprises pour adapter la légende du voleur justicier anglais, notamment l'utilisation d'animaux anthropomorphes com… Sorti en 1973, il s'inspire à la fois de la légende de Robin des Bois et du Roman de Renart, un recueil de récits médiévaux français des XIIe et XIIIe siècles. Le trappeur avait baptisé son fusil du nom de sa sœur[65]. All this, easily accessible from your computer, 23 nov. 2019 - Streaming Gratuit des Films en Français, regarder vos films préférés en Streaming Complet HD, 100% Gratuit, en VF et illimité Finalement, il n'y a pas d'attraction consacrée à Robin des Bois dans les parcs Disney, mais des personnages costumés tirés du film sont parfois présents.

Baka Mitai Parole Traduction, Gps Santé Boudart, Taille 40 Femme, Economie D'entreprise Bts1 Pdf, Le Bon Coin Martinique Linge De Maison, Randonnée Le Corbier, Saignelégier Fête Du Cheval, Citation Musique Dj,